Les figures planes comme “milieu” dans l’enseignement de la géométrie; interactions, contrats y transpositions didactiques

). Les figures planes comme “milieu” dans l’enseignement de la géométrie; interactions, contrats y transpositions didactiques
Les figures planes comme “milieu” dans l’enseignement de la géométrie; interactions, contrats y transpositions didactiques
Fregona, D. (1995). Les figures planes comme “milieu” dans l’enseignement de la géométrie; interactions, contrats y transpositions didactiques, Université Bordeaux I, 280 p.
Disponible en: http://repositori.uji.es/xmlui/handle/10234/93550

Analysant l’emploi des figures planes dans l’enseignement obligatoire avec les instruments de la théorie des situations, la thèse montre que les moyens mobilisés dans un projet didactique se structurent pour former un “milieu”, spécifique des connaissances visées. Elle montre ensuite que tout enseignement est caractérisé par la recherche d’un équilibre entre deux types de contrats didactiques à propos de ce milieu: le contrat “d’ostension” opposé à “l’implication effective”. Le premier est moins coûteux en temps et en difficultés de gestion pour l’enseignant, mais le second, étudié ici dans des actions et des communications, est souvent nécessaire pour conduire les élèves à une connaissance efficace. Les inévitables différences entre les rapports aux figures des élèves et du professeur se révèlent mieux dans ce dernier cas, ce qui facilite leur réduction, meilleur résultat possible de l’enseignement.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *